Etude de cas

un couple de cadres

Cet exemple correspond à un couple de cadres dont le revenu avoisine 60000 euros par an.

Ce couple qui a un enfant n’a pas d’apport personnel.

Il n’a pas les moyens financiers d’acheter un appartement correspondant à ses
besoins à Paris, mais décide d’investir dans un petit appartement pour se constituer un patrimoine.

L’appartement est un 25 m2 à Bastille.

Les niveaux de loyer en location nue et meublée de longue durée (OLAP) sont de 33 euros par m2,

contre 111 euros par m2 pour une location meublée de longue durée

(soit d’après la base de données d’annonce constituée pour cette étude), un loyer médian de 571 € pour une semaine.

Les hypothèses en termes de taux d’occupation, de mode de gestion et de niveau des charges d’entretien et de réparation sont les mêmes que pour le premier cas étudié.

Dans ce deuxième cas, les résultats de la location meublée de courte durée sont supérieurs de 90 % à celui de la location nue.

Cela tient là encore au niveau des recettes mais surtout à la fiscalité puisque l’acquisition de l’appartement peut être
amortie créant un déficit pour de nombreuses années.

La formule la moins avantageuse est la location meublée de longue durée.

Cela tient principalement au niveau des recettes.

Dans ce cas de figure, la location d’un appartement de 25 m2  à Bastille représente un revenu de 610 euros par mois en location nue,

contre près de 1000 euros en location meublée de courte durée (et entre 450 et 550 en location
meublée longue durée)